Crédit immobilier, la hausse des taux est de retour

Crédit immobilier, la hausse des taux immobilier est de retour

Depuis plusieurs années de baisse de taux sur les crédits immobiliers la tendance à la baisse s’essouffle pour faire place à une nouvelle hausse.  Alors cette hausse ne sera pas spectaculaire comme nous avons pu le constater avant la crise de 2007 mais l’intérêt des acheteurs commence a se faire sentir sur le nombre des transactions.

Les taux des emprunts immobiliers n’ont augmenté que de 5 poins de base passant de 2.01 à 2.06 en moyenne, mais l’effet psychologique est bien là est c’est l’essentiel pour un marché en totale perte de vitesse depuis 2012. Il faut absolument comparer les taux immobiliers avant de souscrire un emprunt.

Des transactions immobilières en hausse

En fait aujourd’hui 70% des prêts immobiliers sont contractés par des primo-accédants ce qui prouve que les propriétaires actuels ne sont pas revenus sur le marché, ce qui est normal puisqu’il faut que les propriétaires actuels vendent pour pouvoir racheter car ils ont bien compris depuis la dernière crise que l’emploi de crédit relais représente un risque important en cas de non-reprise économique réelle.

Nous sommes donc dans une période favorable en terme de conjoncture puisqu’il ne reste plus qu’à attendre la réaction des propriétaires qui ont vendu leur bien ce qui donnera une bonne reprise dans les mois qui viennent ou l’année prochaine certainement. De plus la visions de taux plus élevés à court et moyen terme et une hausse des prix future suite à une embellie de la demande entraine un afflux d’acheteurs qui trouve le moment opportun d’acheter avant que les prix ne repartent à la hausse. Les meilleures affaires partent très vite actuellement, un bien au bon prix en Ile de France peut partir en 15 jours.

En province au premier semestre 2015 on enregistre 50% de hausse de transaction par rapport au premier semestre 2014.

Mais d’où vient cette hausse des taux de crédit immobilier ?

En fait c’est la hausse récente des taux des OAT (obligation Assimilable au Trésor) en France qui a marque le pas depuis quelques moins, la raison officiellement avancée par les spécialistes du secteur en serait en embellie de l’économie à court moyen terme tandis que d’autres moins optimistes devant la stagnation de l’économie et la hausse sans fin du chômage depuis la crise y voient plutôt une crainte sur l’économie française et dans la zone Euro plus généralement. Dans les deux cas la hausse est bien présente.

Autre raison, la durée des prêts immobiliers repart à la hausse ce qui surenchéri le coût du financement pour les banques, les crédits dur 20 ans reculant au profit des crédits sur 25 ans, ce qui est aussi un signe de confiance de la part des banques.

Dans tous les cas, cette hausse ne devrait pas être trop importante car l’inflation est au plus bas vu la baisse récente du taux de rémunération du livret bancaire et plus particulièrement du livret A. C’est un signe contradictoire envoyé par le marché des taux d’un coté ça monte de l’autre ça baisse…

Les taux immobiliers vont-ils s’envoler ?

Certainement pas pour l’instant, la concurrence entre les banques est féroce dans le secteur pour capter de nouveaux clients et ceux des concurrent notamment, de plus la BCE a indiquée qu’elle rachèterait de la dette d’état jusqu’à 60 milliards chaque mois, ce qui induira une baisse des taux par augmentation de la masse monétaire. Donc jusqu’en septembre 2016 la hausse devrait rester contenue.

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *